The Shakespeare Sisters Tome 1, Les Promesses de l’Eté – Carrie Elks

Olà tout le monde,

Hier j’ai terminé le premier tome de la saga « The Shakespeare Sisters » de Carrie Elks, et j’ai bien aimé ma lecture. Je remercie les éditions HugoRoman pour l’envoi de ce roman. Un roman simple, sans chichis, des personnages agréables à suivre et sans prise de tête… Une comédie romantique parfaite pour la saison estivale. J’ai hâte de découvrir les autres sœurs Shakespeare, à travers les autres saisons de l’année.

Shakespeare Sisters

 

Auteure : Carrie Elks

Pages : 377

Genre : New Romance / Comédie Romantique

Editions : Hugo Roman

Prix : 17€

Note : 17/20

Sortie : le 14 mars 2019

 

Résume

Cesca Shakespeare peine à garder son job, son appartement, et végète à Londres, six années après que sa pièce de théâtre, promise à un grand succès, à été subitement déprogrammée. Elle pense avoir touchée le fond lorsque son parrain lui offre de passer l’été dans le cadre idyllique d’une villa en Italie, pour l’inciter à se remettre à écrire. A contrecœur, elle accepte et découvre, trop tard, que la maison appartient à son ennemi juré, Sam Carlton, le responsable de sa chute.

Sam Carlton, l’idole hollywoodienne, voit son nom traîné dans la boue par la presse à scandale et n’a plus qu’une idée en tête : se cacher de sa famille, de ses fans… et, plus que tout, de l’homme qu’il est devenu. Il se réfugie pour la période estivale, dans la maison familiale inoccupée, au bord du lac de Côme. Sauf qu’à son arrivée, la résidence n’est pas aussi vide qu’il l’espérait…

Au cours de cet été torride, Cesca et Sam doivent affronter leur passé. Leur amitié d’abord hésitante, évolue rapidement vers une vive attirance, puis bascule dans une aventure brûlante. S’agit-il d’une idylle aussi courte qu’un été, ou leur amour sera-t-il assez fort pour résister à toutes les tempêtes ?

Le passé était le prologue et l’avenir restait à écrire.

 

Mon Avis

C’est une saga que j’avais hâte de découvrir, car le concept de suivre une sœur Shakespeare au cours d’une saison de l’année avait l’air assez chouette et puis le résumé du premier tome me donnait carrément envie de découvrir l’auteure avec ce roman.

Ce premier tome est un roman que j’ai beaucoup aimé. il est frais, divertissant, sans prise de tête et les personnages sont à croquer. Une lecture où on se laisse porter par la plume de l’auteure et ses personnages au cours d’une aventure à Varennes en Italie.

Car là où tu es, se trouve le monde… et là où tu n’es pas, règne la désolation.

Après l’annulation de sa pièce de théâtre qui représentait tout pour elle il y a 6 ans, la vie de Cesca tourne au ralenti. Incapable de garder un emploi ni son logement, elle est l’ombre d’elle-même et décide de s’exiler dans une petite villa italienne sur les conseils de son parrain. Au même moment, Sam décide de se cacher des paparazzis et des mauvais commérages qui circulent sur lui dans tout Hollywood en retournant passer l’été dans la demeure familiale à Varennes. Vous le voyez venir ? Cesca et Sam vont se retrouver à cohabiter dans la même villa et cela va créer des étincelles, pour le meilleur et pour le pire. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner entre l’homme qui a brisé la carrière de Cesca et Cesca qui hait cet homme ?

 Cesca est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Elle est simple, pétillante, drôle, sarcastique, adorable, à une passion plus qu’évidente pour la dramaturgie, mais nous montre également son côté fragile et par moments, insécure. Elle vit très mal le fait que sa pièce de théâtre ait été annulé alors qu’elle était pressentie pour devenir un chef d’oeuvre, et Cesca pour détenir un talent plus qu’évident pour l’écriture à un si jeune âge. Et si au début, lorsqu’elle revoit celui qui a gâché sa pièce dans cette villa italienne six ans plus tard, sa relation avec lui est houleuse et orageuse, mais ils vont tous les deux, progressivement, s’apprivoiser. J’ai adoré les petites piques sarcastiques que les personnages s’envoient tout au long du roman qui m’a bien fait rire, rendant la narration légère et drôle, rythmant le récit.. Cesca ne se laisse pas faire et Sam est bien décidé à ne pas lui facilité la tâche.

Sam est un personnage que j’ai beaucoup aimé également de par sa personnalité, son humour, son honnêteté et son charme. Un véritable abruti par moments mais que l’on aime bien. En fuyant le tumulte de sa vie californienne d’acteur et les rumeurs plus que maises qui rodent à Los Angeles, il ne se doutait pas une seconde, qu’en débarquant chez lui, il y trouverait une inconnue prête à lui balançait au visage la première chose qui lui passerait sous la main. Les débuts sont vraiment drôles et les situations dans lesquelles se mettent les personnages sont agréables à suivre. Sam est un personnage que j’ai trouvé super sympa à suivre, touchant et, même s’il a une vie familiale compliquée, il ne laisse pas cela empiéter sur le reste pour se braquer, se renfermer ou autre. J’ai également aimé que, malgré que tous les deux se détestent au début, il n’en reste pas moins qu’ils se comprennent et toute la haine qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre au début, évoluera en quelques chose de plus beau qui n’était pas prévu. De l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas…

Doute que la vérité puisse être un mensonge, mais ne doute pas de mon amour.

Tout dans ce roman est léger et est fait pour nous faire passer un agréable moment, loin de l’agitation parfois oppressante de la vie quotidienne. Je ne cache pas que j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’univers du roman et dans la vie des personnages du fait que la narration soit à la troisième personne. Au début j’avais l’impression de suivre l’histoire des personnages comme si je la survolais, comme si j’avais un pied à l’extérieur : je suivais les péripéties de Cesca et Sam sans me sentir happé à 100%, ce qui était perturbant. Mais, après avoir pris mes marques, ce fut plus facile et j’ai même réussi à me mettre dans la peau du personnage féminin à certains moments. L’auteure arrive à nous faire vivre l’histoire du point de vue masculin et féminin bien qu’elle emploi la troisième personne. Sa plume est empreinte d’une petite touche « Shakespearienne » que j’ai adoré, que ce soit dans les formulations de certaines phrases, dans les prénoms de personnages, dans les intitulés de chapitres qui correspondent tous à des oeuvres de Shakespeare et qui traduisent à merveille ce dont le chapitre parle.

Une bonne lecture, excellente pour l’été avec un cadre idyllique tel que l’Italie pour renforcer le tout. A lire au soleil, allongé, sans prise de tête. On a juste à se laisser porter et l’auteure fait le reste du travail pour nous. Une comédie romantique pétillante et drôle qui nous fait passer un bon moment de détente garantit. Hâte de faire la connaissance avec les autres sœurs Shakespeare.

2


11 réflexions sur “The Shakespeare Sisters Tome 1, Les Promesses de l’Eté – Carrie Elks

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s