The Wreckage of Us – Brittainy C. Cherry

Olá tout le monde,

Je viens de terminer « The Wreckage of Us » de Brittainy C Cherry et la reine de la romance sombre, addictive, poétique et brutale a encore frappé. C’était une romance absolument sublime, torturée, sombre, addictive, rempli de musique, d’espoir et d’amour, de lumière et d’obstacles, de lumière et d’ombre. Une histoire émouvante qui vous touchera en plein cœur et saura briser votre carapace.

1631624183309

 

Auteure : Brittainy C. Cherry

Pages : 453

Editions : Hugo Roman

Genre : Romance New Adult

Sortie : 9 novembre 2021

Note : Coup de cœur

 

 

Résume

C’est l’histoire de Hazel Stone et Ian Parker. Marqués tous deux par un environnement familial difficile, ils se débattent pour s’en sortir. Leurs points communs et leur relation sont électriques.

À force de se côtoyer en travaillant à la ferme, ils se défont peu à peu de l’armure qu’ils portent, pièce par pièce, laissant leurs espérances s’exprimer, et l’amour pénétrer dans leurs cœurs. C’est l’histoire de leur résilience.

Tout le monde a droit à un foyer vers lequel revenir à un moment donné de sa vie. Il se peut que cela ne se produise pas aussi vite que tu le souhaiterais, mais tant que son cœur bat encore, il y a une chance que cela se produise.

Mon Avis

La reine de la romance sombre, addictive, poétique et brutale a encore frappé. C’était une romance absolument sublime, torturée, sombre, addictive, rempli de musique, d’espoir et d’amour, de lumière et d’obstacles, de lumière et d’ombre. Les émotions et sentiments que l’autrice nous transmet sont sans égales. On se nourrit de tous les mots qui composent ce roman et on en redemande, aspirant à rester encore un moment auprès des personnages, à continuer de les voir évoluer et de s’aimer, se tromper et apprendre. Une histoire émouvante qui vous touchera en plein cœur et saura briser votre carapace.

J’avais vite appris qu’on ne peut pas sauver les gens qui ne veulent pas être recourus. Tout ce qu’on peut faire, c’est laisser la lampe du porche allumée en espérant qu’ils se sauveront eux-mêmes et retrouveront le chemin de la maison.

Les personnages sont l’un des atouts de ce roman. Ian est un personnage que j’ai adoré. Il vit une histoire compliquée, douloureuse avec la famille, la confiance et l’amour. Des démons du passé qui continuent de le torturer intérieurement dans son présent. Il a sa bande de copains depuis toujours mais est solitaire, renfermé, ne fait pas facilement confiance aux autres, a ériger un mur pour se protéger contre les sentiments, car les sentiments mènent à l’amour et l’amour conduit à tenir à l’autre et donc craindre que les personnes que l’on n’aime ne finissent par nous abandonner. C’est un personnage qui se montre si froid et joue au connard au début, mais qui est tellement plus que ça : il est chaud, attentionné, à de l’amour à donner et à revendre. C’est un personnage auquel je me suis beaucoup identifiée et qui m’a énormément touché. J’ai adoré le voir montrer ses failles, ne pas en avoir honte et en parler pour avancer et pouvoir s’ouvrir aux autres. J’ai également adoré un certain passage où Ian parle des relations intimes et sur leur importance, j’ai trouvé ce passage tellement édifiant, frais et cela fait du bien de voir un petit reminder sur ce que peuvent représenter les relations intimes, qui ne se font pas uniquement par automatismes mais qui parfois, ont besoin de sentiments aussi.

– Pourquoi est-ce que tu repousses les gens ?

– Parce que, comme ça, je ne risque pas d’être abandonné.

Mon personnage coup de cœur reste Hazel. Qu’est ce que j’ai aimé ce personnage. Hazel est également un personnage torturé, qui vit une histoire tumultueuse et douloureuse avec la notion de famille, d’amour, de relation saine. Elle vit dans un milieu où la drogue, les trafics et les violences au sein de la famille sont monnaie courante. Ce que j’ai le plus adoré en ce personnage, c’est que malgré le milieu où elle vit, elle a réussi à rester une personne si douce, gentille, bienveillante, nourrissant tellement de foi envers les autres et prête à tendre la main en retour lorsqu’on le lui a tendu précédemment. C’est la bonté et la gentillesse incarnée. Comment ne pas l’aimer. C’est le genre de personnage qui n’est pas gnangnan mais magnétique. Elle va tout sacrifier jusqu’à son futur pour offrir le meilleur d’elle-même aux personnes qui ont besoin d’elle. J’étais tellement frustrée à chaque fois qu’il lui arrivait une mauvaise chose alors qu’elle avait tant lutté pour retrouver une stabilité heureuse. Je voulais qu’elle s’en sorte et qu’elle puisse laisser derrière elle ces démons. C’est une véritable guerrière qui nous en met plein la vue et pour qui on souhaite tout le bonheur du monde car s’il y en a bien une qui le mérite, c’est elle.

Je te donnerai tous les textes qui vivent en moi pour que tes rêvent se réalisent, Ian.

Ce que j’affectionne avec Brittainy, c’est que si elle nous offre des protagonistes exceptionnels, elle ne va pas négliger les personnages secondaires. J’ai eu un coup de cœur pour le grand-père de Ian, (appelez le Big Paw, il déteste qu’on l’appelle Monsieur 😉 ), le groupe de copains est extraordinaire et on donnerait tout pour connaitre une amitié aussi solide malgré toutes les épreuves que la vie peut infliger. Si les épreuves mettent à rude épreuve leur lien, elles ne le brise pas. Encore une fois, la musique est le point central du roman. C’est à travers elle que les personnages vont s’apprivoiser, se rapprocher, se connaitre plus en détail, s’aimer, se donner, s’abandonner, se retrouver et le tout avec tellement de passion, de fougue, de beauté, de brutalité, de douceur et immanquablement de poésie. Ils vivent sur une partition composée de leurs battements de cœur, de leur peur, de leur espoir et de leur amour inconditionnel et indéfectible en l’autre et en leurs proches.

Par contre, et ce n’est que mon point de vue, mais la traduction m’a un peu moins bouleversé par rapport aux autres romans. Pourtant, la traductrice est la même, du moins pour « Behind the Bars« , qui lui m’avait retourné le cœur et l’âme.

La plume de l’autrice est le second et principal point fort du roman. Elle est fidèle à elle-même. L’autrice nous livre des personnages beaux, profonds, intenses, sensuels, brutaux, d’une telle force mais toujours avec douceur et poésie dans l’âme. Brittainy C. Cherry a ce pouvoir démentiel de nous briser le cœur et de le réparer en même temps. Elle nous fait vivre, aimer, nous bouscule, nous brise, nous malmène, nous meurtris et nous guéris à travers chacun de ses mots et à chacun de ses romans. L’autrice nous offre une romance forte, elle n’est pas lisse mais pleine de sentiments et d’émotions à vous en faire battre très fort le cœur et le faire cesser de battre par moments ou carrément vous le briser et en une phrase, elle vous le guérit. On a l’impression que les personnages et le roman nous consumaient et j’ai adoré cela. L’auteure m’a fait vivre son histoire, m’a fait aimer ses personnages, m’a fait trembler, m’a nouer la gorge, m’a brûlé la poitrine, m’a fait pleurer et je n’en avais jamais assez, j’en voulais toujours plus. Une plume envoutante et addictive et forte émotionnellement parlant. Une romance foudroyante et brutale. On se fait du souci pour les personnages, on est happé par leur passé, intrigué par leur futur et on lit à une vitesse folle leur présent.

– Tu sais ce que j’ai appris avec le temps ?

– Non quoi ?

– Les choses qui comptent le plus pour nous méritent qu’on se batte pour elles. Sans écouter notre peur.

J’aimerais follement avoir un tome pour chaque membre du groupe, que l’on découvre petit à petit dans ce tome. Si ce premier s’est concentré sur Ian, cela pourrait être intéressant et cool de rentrer dans la tête des autres membres du groupe « Wreckage ». Comme ça, on pourrait rester pour encore quatre romans à vivre avec les personnages, sans avoir à leur dire au revoir maintenant.

Une sublime romance en définitive, qui vaut le détour, nous malmène, nous fait vivre intensément l’histoire de Ian et Haze à travers leurs yeux. Une magnifique histoire sur la vie, ses souffrances et ses peines, sur les épreuves qu’elle met sur notre chemin mais qui ne nous détruit pas, au contraire, nous rend plus fort. Une histoire sur l’importance la reconstruction, l’importance d’aimer et d’ouvrir son cœur, sur les choix que l’on fait, sur la volonté de ne pas nous laisser vivre au travers de la peur, de la surpasser même si parfois elle nous paralyse. Vivre au-delà de ses peurs. Ils se rencontrent dans l’ombre et la détresse pour vivre main dans la main dans la lumière de l’espoir et de la foi qu’ils ont en les personnes qu’ils chérissent.

Sans titre (1)

Publicité

2 réflexions sur “The Wreckage of Us – Brittainy C. Cherry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s