Les Dieux du Campus Tome 1, Leander – F.V. Estyer & Phoenix B. Asher

Olá tout le monde,

Si j’ai commencé ce roman surtout pas esprit de contradiction, voyant beaucoup sur les réseaux que ce roman surpasserait la saga « Off-Campus » qui est un coup de coeur même des années plus tard, je voulais me faire mon propre avis. Et le moins que l’on puisse dire est que je me suis faire prendre à mon propre jeu. Bon, Off-Campus reste tout de même au-dessus, mais j’ai adoré la vibe de ce roman, de la clic qui se met progressivement en place et la plume catchy des deux autrices. Une série à surveiller de près qui va vous retourner le cerveau. A tous ceux qui ont aimé « Off-Campus » de Elle Kennedy et dévoré les « Campus Drivers » de C.S. Quill, vous allez adorer cette saga.

Les dieux du campus Tome 1

Auteure : F.V. Estyer & Phoenix B. Asher

Pages : 400

Editions : Hugo Roman

Genre : Romance New Adult

Sortie : 8 septembre 2022

Note : 17/20

Résume

Quarterback de l’équipe de football de l’université de Saint Charles, Leander McNeil ne vit que pour les études et le sport. Il ne laisse rien ni personne se mettre en travers de son chemin vers la réussite. Même ses meilleurs amis et colocataires ont bien du mal à le détourner de ses révisions et entraînements intensifs. Loin de faire preuve de fausse modestie, il n’est pas loin de se prendre pour le Dieu du campus. Il pourrait cependant vite être ramené à la réalité par Nyx Daugherty. Les sermons, cette fille de pasteur en a soupé. Elle compte bien profiter du vent de liberté qui souffle sur sa nouvelle vie loin de sa famille. Et peu importe qu’elle se mette à dos celui qui se prend pour Zeus réincarné lors de la première soirée de l’année, la colère divine, elle en fait son affaire depuis des années !

Mon Avis

Après avoir vu plusieurs reviews attestant que ce roman rivaliserait sérieusement avec la saga « Off-Campus » et pour certains, le qualifiant de bien meilleur, je voulais absolument lire ce livre, pour me faire une idée, mais surtout par esprit de contradiction.

Alors, si Off-Campus reste sincèrement indétrônable, j’ai malgré tout bien accroché avec l’histoire, certes déjà-vu, mais très bien écrite ; avec les personnages qui sont beaucoup plus attachants et drôles que prévus, et ce, malgré le fait qu’il manquait encore un petit quelque chose pour accrocher davantage à l’univers et ressentir plus d’empathie pour les personnages lorsque des passages plus sensibles sont abordés.

J’ai adoré la manière dont l’autrice a choisi de les dépeindre. J’ai craqué en voyant que le sportif n’était pas ce cliché constant du mec qui ne pense qu’au sport, coureur de jupon, superficiel et imbu de lui-même. Non, dans ce roman, Leander est certes un sportif pour qui le sport compte plus que tout, mais il est intelligent et suis un cursus universitaire dans lequel il excelle. Il n’a pas peur de se montrer vulnérable ou de poser des mots sur ce qu’il ressent et les mentionner à voix haute ; il est sensible et sérieux et ses joutes verbales avec Nyx étaient vraiment drôles à lire. J’ai adoré voir qu’il n’est pas celui qu’on croit connaitre de prime abord, mais qu’il possède bien d’autres facettes, qu’il réserve à ses meilleurs amis, coéquipiers et ses proches.

Quant à Nyx, je l’ai aussi bien aimé. Elle est l’incarnation même du sarcasme, qui ne se livre pas facilement à cause des blessures du passé, aspirant à bien plus que le schéma familial et relationnel que sa famille a pu lui inculquer, mystérieuse et ne dévoilant pas aussi facilement ses secrets, même envers ses proches. C’est une petite tornade et pile électrique que l’on prend plaisir à suivre et dont l’évolution fut aussi tumultueuse que passionnée à lire.

Une chose que j’ai particulièrement aimée est l’évolution des personnages : s’ils entretiennent tous deux des relations compliquées avec leurs familles, ayant des points de vue divergent quant à ce qu’est une relation, etc. Ils vont apprendre à se faire confiance, se confier, se comprendre pour s’aider mutuellement à dépasser leurs peurs et craintes concernant leurs sentiments et leurs familles. Le seul bémol est que j’aurais aimé en savoir plus sur Nyx et sa famille. On sait qu’elle entretient une relation conflictuelle avec sa famille, est abordé rapidement ce qui lui fait le plus peur dans une relation et le pourquoi. Mais on n’entre pas plus que ça dans les détails et je trouve ça dommage.

Une romance piquante et tendre, menée par des personnages intenses, sarcastiques et à l’humour tranchant, narré par deux plumes addictives et fluides, qui nous absorbe instantanément dans le monde du sport, désireux de découvrir plus de moments mignons, drôles entre les protagonistes et avide de faire la connaissance des autres membres de la coloc. Un excellent premier tome, qui saura ravir les fans des sagas « Off-Campus » et « Campus Drivers » 🙂

Sans titre (1)

Publicité

3 réflexions sur “Les Dieux du Campus Tome 1, Leander – F.V. Estyer & Phoenix B. Asher

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s