Aime-Moi Je Te Fuis – Morgane Moncomble

Olà tout le monde,

Après le succès de « Viens, On S’aime » de Morgane Moncomble, je voulais continuer dans la lancée et découvrir un autre de ses romans. Je n’ai pas été déçue, car « Aime-Moi Je Te Fuis » a été plus qu’un énorme coup de coeur. Il s’agit sans doute d’un des meilleurs romans qui m’a été donné de lire. Tout y est et on en redemande.

Aime-moi Je Te Fuis

Auteur : Morgane Moncomble

Pages : 480

Genre : New Romance

Editions : Hugo New Romance

Prix : 17€

Note : 20/20 (Coup de foudre)

Résume

Le premier qui tombe amoureux a perdu.

Tout le monde sait que la meilleure façon d’oublier son ex est de s’envoyer en l’air avec un inconnu. Non ? En tout cas, Zoé en est persuadée. Justement, elle trouve l’homme parfait pour le job dans un bar irlandais : un sourire idiot, un corps parfait et un pull de Noël ridicule, que demander de plus ? Zoé l’aurait même rappelé… s’il n’avait pas été le pire coup de sa vie.

C’est décidé, Jason arrête les plans d’un soir. Il aurait dû comprendre le message plus tôt, mais cette nuit avec l’inconnue aux cheveux roses l’a convaincu : plus jamais ! Du moins jusqu’à ce que l’inconnue en question s’avère être Zoé, la colocataire de son meilleur ami Loan.

Le souvenir de leur nuit catastrophique les pousse à se détester dès le début. Mais lorsque Zoé vient lui demander de l’aide, Jason lui propose un deal qu’elle ne pourra pas refuser.

« Du Chaos naît une étoile » – Charlie Chaplin

Mon Avis

Plus qu’un immense coup de coeur, « Aime-Moi, Je Te Fuis » est un des meilleurs romans que j’ai lus, et ce, depuis un bon moment. Morgane aborde tellement de sujets tels que l’orientation sexuelle, les troubles du comportement alimentaire, l’alcoolisme, l’amour, la violence physique, relations malsaines… et tout est abordé de manière magistrale et sens sort avec brio. L’auteure ne tombe pas dans le cliché, le gnangnan ou une histoire trop mélodramatique. Non, elle aborde ça de façon vrai, authentique, c’est simple, brutal et bouleversant à la fois.

– Après tout ce qu’il t’a fait subir, tu crois encore qu’il t’aime ?

– L’amour n’est pas toujours lisse, Jason. Parfois il est violent, inexplicable, vicieux. Certains aiment et trompent. D’autres aiment et frappent. La plupart sont fous… mais même les fous ont un cœur.

Morgane ne se contente pas uniquement d’évoquer ces sujets sensibles mais va les traiter en profondeur à travers ses personnages. C’est cette dimension humaine que j’avais adoré dans son premier roman, le fait que les personnages ne soient pas parfaits, qu’ils ne vivent pas une belle vie heureuse mais qu’elle les rendent humains avec des problèmes et des questions que l’on se poses tous au quotidien, des sujets que l’on ne lit pas assez, ce que l’on retrouve également dans son second roman décuplé. Bon sang, le fait que le Zoé est bisexuelle fut rafraîchissant, c’est un sujet dont on ne parle pas assez souvent dans les romans et c’est bien dommage.

Morgane Moncomble est ce genre de génie qui arrive à véhiculer, avec brio, des messages forts en les faisant vivre à travers les yeux de ses personnages. Un immense coup de foudre.

On va suivre Zoé, une jeune femme aux allures arrogantes, rebelle, n’ayant pas la langue dans sa poche et couchant à droite et à gauche. J’ai craqué pour ce personnage, auquel je me suis beaucoup identifié, et qui sort du cadre que fixe la société. Zoé est bisexuelle, a les cheveux roses… elle enchaîne les coup d’un soir pour oublier.

— Ouais, c’est ça.

— Pardon ?

Il a dû entendre l’agressivité dans mon ton car il fronce les sourcils.

— C’est juste que… t’es trop belle pour être lesbienne. Enfin, tu ressembles à une vraie fille, quoi.

Je presse les yeux en m’adossant à la porte, fatiguée, et ramasse le jean de Damien. Je déteste les gens. Je déteste cette société où les femmes doivent être belles pour les hommes et sinon, n’ont qu’à devenir gay. Je déteste que des idiots comme Damien pensent qu’être lesbienne ça veut dire avoir les cheveux courts et s’habiller comme un mec. Mais surtout, je déteste qu’on croie encore à ce mythe de la « vraie femme »

C’est un rayon de soleil qui cache tellement derrière ces beaux sourires, son histoire est douloureuse, derrière ces apparences se cache une jeune femme brisée, malade, perdu, vide, troublé, qui a un passé qui vient la hanter dans le présent…

On retrouve Zoé dans son passé et dans son présent et j’ai adoré ces bonds dans le temps qui apportent beaucoup. On voit un personnage avec un mal-être profondément ancré en elle, comme une marque indélébile. C’est une femme forte et battante, je l’ai perçu comme une héroïne des temps moderne qui représente un modèle pour toutes les personnes qui se trouvent dans la même situation qu’elle. Vous êtes tous et toutes fort(e)s, ne laissez jamais personne éteindre cette lumière en vous.

Quant à Jason, adapte des coups d’un soir espérant ainsi rencontrer sa moitié, lui est le genre d’homme qu’on aimerait avoir, qui nous fait rêver un peu comme Loan (même s’il son radicalement différent), il est beau, la peau mat, les yeux bleus, dévoué, est capable de soulever des montagnes pour les êtres qu’il aime, adore être prof de natation pour les enfants, étudiant en sciences politiques et rêve de voyager en Australie malgré la désapprobation de son père qui n’a qu’un souhait, que son fils fasse partie de la richissime entreprise familiale. Il est doux, attentionné, arrogant, sexy et possède de belles valeurs. Un coup de cœur pour ce personnage qui arrive à transformer ce qu’on aime le moins chez nous en source de beauté et de désir.

La plume de Morgane a encore une fois fait un carton plein. On ne peut demander plus que ce que Morgane Moncomble nous offre, une histoire d’amour et de reconstruction poignante, bouleversante, vrai, actuelle, sincère. Morgane si tu passes par là, tu t’en es sortie avec brio, m’a fais bien rire, m’a brisé le coeur, m’a fais pleurer du début à la fin, tu as un talent inné pour l’écriture alors ne cesse jamais ! J’espère lire encore une centaine de tes romans.

Oui, tu as des cicatrices, mais elles montrent que tu es toujours là. Ton corps prouve que tu es une survivante, et « grosse » n’est certainement pas un synonyme de « laide ».

Je vous recommande à tous ce roman sans aucune hésitation. Pour moi, Morgane Moncomble est une révélation qui a réussi à surpasser Colleen Hoover et qui se place à la tête de mes auteurs préférés avec Nicholas Sparks et j’attends ses prochains romans avec excitation.

2

Publicité

6 réflexions sur “Aime-Moi Je Te Fuis – Morgane Moncomble

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s