Bodyguards Tome 3, Sawyer – Laura S. Wild

Olá tout le monde,

Depuis le tome 1, Sawyer est le personnage que j’aime le plus et qui m’intriguait le plus au regard des petits éléments dispersés par-ci par-là sur son passé, restant évasif sur les raisons qui ont motivé sa volonté de ne plus être bodyguard, etc. Je voulais en savoir plus sur ce personnage drôle que j’adore. Et finalement, j’ai dévoré ce tome en quelques heures, en dépit de deux trois éléments.

x Bodyguards Tome 3

Auteure : Laura S. Wild

Pages : 356

Editions : Hugo Roman

Genre : Romance New adult

Sortie : 1er décembre 2022

Note : 18/20

Résume

Parce qu’il eétait au volant lors de l’accident de voiture qui a plongeé sa mere dans le coma, Sawyer vit rongeé par les remords, a tel point qu’il a renonceé aux missions en tant que bodyguard.

Mais lorsque la vie de la famille Westwood vole en eéclats, tout change. Deésireux d’honorer les dernieres volonteés de son pere, Sawyer se voit contraint de reprendre du service. Habitueé aux contrats a haut risque, il est pourtant deés- tabiliseé lorsqu’il se retrouve face a Scarlett, sa nouvelle cliente qui n’est autre que sa petite amie du lyceée, disparue du jour au lendemain sans aucune explication huit ans plus tot. Pendant tout ce temps, elle n’a jamais reéussi a l’oublier, berceée par le souvenir de ses yeux verts et sa carrure impressionnante. Puisque leurs chemins se recroisent, la jeune femme y voit un moyen de se racheter pour la facon dont elle l’a abandonneé.

Malgré son ressentiment, Sawyer comprend rapide- ment que son ex court un grave danger et qu’elle a plus que jamais besoin de sa protection. Partageé entre ses sentiments pour elle et la menace qui plane sur le clan Westwood, Sawyer parviendra-t-il a affronter ses deémons pour, enfin, renaitre ?

On n’a pas besoin de partager le même sang pour former une famille. Il suffit d’aimer sans condition, sans jugement, et ce quoi qu’il arrive.

Mon Avis

Encore une fois, Laura a le don de dépeindre des personnages dont on va se rapprocher progressivement pour finalement en tomber éperdument amoureux, que ce soit amicalement ou romantiquement parlant. Ce que j’aime par dessus tout dans cette saga est que si l’histoire d’un tome raconte l’histoire de deux protagonistes principaux, l’autrice se concentre sur tous ses personnages dans leur entièreté. Il n’y a pas réellement de personnages principaux et secondaires, c’est une seule et même famille, que l’on apprend à connaitre, à laquelle on s’attache, pour qui on prend peur lors d’évènements dramatiques, qui nous brisent le cœur et nous fait rire à gorge déployée et surtout, que l’on a du mal à quitter lorsque les dernières pages arrivent. L’autrice a réussi à glisser sous notre peau le charme et la magie des frères Westwood. Une famille qui est clairement au centre de ce tome avec des secrets et des révélations qui gravitent autour du père et des triplés.

J’ai adoré Sawyer. Comme dit précédent, c’est un personnage que l’on voit certes souvent dans les tomes précédents, car c’est un des triplés, mais sans le connaitre réellement, beaucoup de mystères planait au-dessus de lui que j’avais hâte de découvrir. C’est chose faite. Il voit ressurgir un fantôme tout droit sorti de son passé avec lequel il devra composer malgré lui, Scarlett. Un passé qui ne lui a laissé que de la rancœur et de nombreuses cicatrices invisibles. On découvre enfin et avec plaisir le passé de Sawyer, ce qui l’a meurtri et traumatisé, tous les actes de culpabilité qu’il garde au fond de lui, pourquoi il s’est infligé autant de mal et de violence au nom de cette culpabilité, pourquoi il n’exerce pas en tant que bodyguard comme ses frères, etc. Sawyer m’a profondément touché et ému. À chaque fois qu’il abordait la question de sa relation avec sa mère, cela m’a brisé le cœur. J’ai tout simplement adoré voir son évolution et voir le Sawyer plus sensible et fragile qui se cachait sous la façade de l’ours mal luné, grognant en permanence.

C’est fou comme l’amour peut influer sur l’humeur. Comme aimer et se sentir aimé en retour peut donner une force incroyable.

Quant à Scarlett, c’est le personnage dont on fait la connaissance dans ce tome, ne l’ayant jamais vu dans les deux précédents tomes. Et c’est une bonne surprise : c’est une battante, ne se laisse pas intimidé, a vécu l’enfer et a dû rester cacher dans la peur et l’angoisse perpétuelle qu’on la retrouve, mais sans jamais perdre cette lumière en elle qui fait qu’elle est cette personne forte, courageuse et indépendante. Elle réapparait du jour au lendemain dans la vie de son amour d’enfance qui lui fait clairement comprendre qu’il n’est plus le même et qu’elle perd son temps avec lui. J’ai adoré la voir apprivoiser Sawyer (même si le comportement et la jalousie de ce dernier m’ont un peu refroidi par moment, c’était moyen.), regagner sa confiance, lui confier toutes ses vérités qu’elle attend de révéler et qu’il attend d’entendre depuis tant d’années, etc.

Il y a une chose que j’ai particulièrement aimé : il s’agit d’une romance retrouvailles amour d’enfance et j’ai adoré qu’après le chapitre explications/révélations, les personnages ne perdent pas toutes leurs substances. Scarlett fait comprendre qu’elle ne veut pas perdre son indépendance pour ne vivre qu’à travers Sawyer, elle veut garder cette petite vie qu’elle a construite avant Sawyer avec son chez-elle et son train de vie. Et je ne sais pas, j’ai bien aimé ce petit moment précision. Une très jolie romance.

Le seul bémol : j’ai trouvé que la fin allait un peu trop vite. L’histoire tourne certes autour de Sawyer, mais aussi autour de Scarlett et de la menace qui plane au-dessus de sa tête, la traquant depuis des années, elle et son père. Il faut donc débusquer les méchants de l’histoire. Le hic, c’est qu’on se concentre sur Sawyer et les révélations faites autour de la famille Westwood en laissant au second plan la traque des méchants qui en ont après Scarlett. Ils apparaissent juste à la fin, telles des fleurs et hop, c’est fini, happy end. J’aurais aimé qu’il y ait davantage de confrontation entre Scarlett et les méchants, eux qui lui ont tant volé, et privé des personnes qu’elle aime le plus. J’ai trouvé que ça allait un peu vite de ce côté-là, mais ça reste personnel.

C’est inévitable. Peu importent les tragédies, les victimes, les drames, les injustices, il y a toujours un lendemain.

Bodyguards est ce genre de série qui ne peut que conquérir votre cœur : que vous soyez fan des ennemies to lovers, des friends to lovers et amour interdit, des proximités forcées, des secondes chances, etc. il y a forcément une trope pour vous. Et le must est ce qui vient graviter autour des protagonistes et de la romance, ces intrigues, mystères, enquêtes, secrets cachés à dévoiler, les vérités à déterrer sous les mensonges qui donnent du corps à l’histoire, la rendant davantage addictive et percutante et émouvante lorsqu’on touche aux affaires familiales.

Le tout narré par la plume de Laura qui est simplement divine : simple, fluide, accrocheuse et addictive, sensuelle et bouleversante, à vous en briser le cœur et monter la rage en vous, ultra dynamique sans oublier les plots twists parfaits que l’on ne voit pas venir. Et que dire de cette fin, de la tension qu’elle instaure, des révélations qui pleuvent sur les dernières pages, nous laissant bouche bé et qui annoncent le prochain tome… Une réussite totale. Une raison de plus de succomber au charme de sa plume, elle arrive toujours à surpasser nos espérances, on en redemande encore et encore.

In fine, un tome à l’histoire plus sombre et intense que les précédents, menée par un amour d’enfance qui se retrouve dans des conditions particulières, et devant faire face à bien des épreuves, dangers et secrets qui peuvent anéantir des liens. Le tout porté par une plume addictive, fluide, faisant marteler notre cœur au rythme des péripéties et des épreuves que les personnages doivent affronter et fait tourner les pages au gré des enquêtes et vérités dissimulées sur la famille Westwood. Un excellent troisième opus à lire ! Si vous n’avez toujours pas lu cette série, foncez les yeux fermés, c’est le moment idéal pour craquer, car en janvier sort le tome sur l’ultime frère Westwood et croyez-moi, vous ne voudrez pas le manquer.

Sans titre (1)

Publicité

2 réflexions sur “Bodyguards Tome 3, Sawyer – Laura S. Wild

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s